Structure : gouvernance

Autorités de tutelle

D'après son statut, l'autorité de tutelle du CDE est le Comité des Ambassadeurs ACP-UE.

Le travail du Centre est supervisé par un Conseil d'administration, nommé par le Comité des Ambassadeurs ACP-UE.

Conseil d'administration

Le Conseil d'administration est composé, selon le principe de parité, de trois membres de l'UE et trois membres ACP.

La Commission européenne a le statut d'observateur, ainsi que le Secrétariat du Conseil de l'UE, le Secrétariat ACP et et la Banque européenne d'investissement.

Différentes fonctions, précédemment du ressort du Comité des Ambassadeurs, ont été confiées au Conseil d'administration :

  • Etablissement des règles et règlements du CDE
  • Présentation de la stratégie globale du CDE pour approbation par le Comité des Ambassadeurs
  • Supervision des activités du CDE
  • Adoption du programme de travail et du budget
  • Soumission des rapports et d'une évaluation périodique au Comité des Ambassadeurs.

Le Conseil d'administration est donc responsable et redevable de ses actions devant les autorités de tutelle du CDE dans l'exécution de son mandat.

Gestion du CDE

Le CDE est géré par un Directeur, soutenu par une équipe de direction, elle-même composée des experts et des chefs des bureaux régionaux du CDE.

Comme suite à la restructuration et à la décentralisation du CDE, la gestion des projets est effectué par les bureaux régionaux. Seules les fonctions-clés telles que la gestion stratégique, les finances et l'administration, les contrôles financier et interne, les marchés publics, l'informatique et la communication restent au niveau du siège.