Proposition de transformation du CDE en un nouvel outil de promotion des PME ACP

Date: 
2013

Le "statu quo n'étant pas une option envisageable", ainsi que l'a souligné la réunion des parties prenantes du CDE fin janvier 2013, le Directeur ad interim du CDE expose sa vision d'un CDE transformé dans ce document de réflexion.

Tirant le bilan d'un passé riche de 36 années d’expérience, analysant sans concession les forces et faiblesses de l'institution, il propose de faire du CDE un outil efficace d'appui rapproché aux petites et moyennes entreprises (PME) des pays et régions ACP, afin de leur faciliter l'accès aux financements. Cela nécessite tout d’abord une décentralisation accrue du CDE, au plus proche des besoins locaux.

Ensuite, il prône un renforcement des partenariats et des investissements conjoints entre entreprises des ACP et celles de l'UE.

Enfin, dans le souci d'améliorer la réactivité et la pertinence du CDE face aux besoins des PME, il recommande une amélioration du système de gouvernance du CDE.

Cette contribution s'inscrit dans les débats en cours sur l'avenir de l'appui de l'UE au secteur privé ACP, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme pour le changement (Agenda for Change) et celle du mixage de fonds publics et privés (blending).

Region: